Un Jardin partagé au coeur du quartier

Écrit par Centre Rotterdam

Un jardin en partage au conseil des XV.


Une trentaine de personnes s’apprêtent à planter leurs premiers fruits et légumes. Ce sera sûrement un jardin extraordinaire. Pour le moment, c’est une belle pièce de terre arable bien noire tout juste apportée par les services de la Ville, et qui se repose en attendant le printemps et les premières plantations.Au carrefour des rues de Bruxelles et de Rotterdam, un jardin partagé prend doucement la place d’un ancien terrain vague.

L’idée a germé il y a quelques mois dans les têtes bucoliques de quelques habitants de la Cité Rotterdam et des environs. Elle a prospéré autour des postes de compostage que gère l’Association Compostra dans le quartier du Conseil des XV : ils sont devenus les derniers salons de plein air où l’on cause d’une ville plus végétale, plus potagère et surtout plus participative et partageuse.

Au départ, ils étaient six ou sept familles. Maintenant, ils sont une petite trentaine de jeunes, de seniors, d’actifs, de retraités…Prêts à se retrousser les manches, à enfiler leurs bottes et à partager leur travail et leur passion : faire pousser ensemble des fleurs, des framboises, des groseilles, des haricots, des tomates, des potimarrons…
Les premières plantations sont prévues pour le mois de mars et les premières récoltes pour les beaux jours, autour d’événements festifs qui seront organisés devant le futur cabanon. Histoire de partager le fruit du travail collectif.

Article paru dans Strasbourg Magazine de janvier 2017 : Jean de Miscault

Enregistrer

Enregistrer

Stras-Mag : De l'Epide à L'église

Écrit par Centre Rotterdam

Le 5 novembre Roland Ries et Olivier Bitz ont visité le quartier du Conseil des XV
Projets, initiatives et inauguration étaient au programme.

Samedi matin studieux à l’épide (établissement pour l’insertion dans l’emploi), quartier Lecourbe : Roland Ries, accompagné d’Olivier Bitz, débute sa visite du quartier des XV et de l’Orangerie par un petit déjeuner en présence de six jeunes volontaires de l’établissement.
à l’issue, il rencontre quatorze jeunes érythréennes et éthiopiennes, arrivées la veille de la « jungle » de Calais, avant un départ prévu vers l’Angleterre dans quelques semaines.
Le maire leur souhaite la bienvenue à Strasbourg.
Puis direction la cité Rotterdam, où les bénévoles de l’association Compostra expliquent le projet de jardin partagé, qui sera prochainement aménagé à l’angle des rues de Bruxelles et de Rotterdam. La terre sera enrichie par le compost fabriqué grâce aux apports des habitants des immeubles avoisinants.
Lors de la traversée du marché du boulevard de la Marne, le maire et son adjoint de quartier enregistrent quelques doléances des habitants concernant les arceaux à vélo, les ralentisseurs ou encore les voitures mal garées.
La visite se poursuit par une présentation du projet de réhabilitation du foyer Saint-Maurice, où deux petits bâtiments seront construits pour abriter des logements et une nouvelle salle paroissiale qui sera ouverte aux habitants du quartier. Retour vers le nord du bassin des Remparts, où l’higoumène Philippe Ryabykh dévoile l’avancement des travaux de l’église orthodoxe russe, dont l’ouverture aux fidèles devrait avoir lieu fin 2017 ou début 2018.

Et la visite se conclut avec l’inauguration pluvieuse des nouveaux aménagements construits entre l’église et le bassin : bancs, terrain de pétanque, barbecue...Vivement l’été !

Strasbourg Magazine - Décembre 2016 - Jean de Miscault

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Stras Mag de Septembre 2016 :

Écrit par Centre Rotterdam

Des jeux servis sur un plateau

La ludothèque du centre culturel et social Rotterdam souffle sa première bougie.
Depuis son ouverture, elle a accueilli près de 200 personnes de tous âges. Il faut dire que chacun peut y trouver son
bonheur, comme le souligne la directrice adjointe du centre,
Faïma Boudjelida : « Nous proposons près de 300 titres, allant de la stratégie à l’histoire en
passant par l’aventure, sans oublier les jeux stimulant la concentration et la mémoire ».
Dans cette dernière catégorie il y a pique plume, une sorte de course poursuite au milieu
d’une basse-cour où il faut choisir la bonne carte pour progresser dans le jeu.
Les enfants l’adorent.
Bien sûr, la ludothèque propose aussi des best-sellers tels que Risk pour la stratégie ou
encore le Scrabble pour les lettres. Certains titres sont disponibles en anglais,
en allemand et en espagnol.
D’ailleurs, parmi les nouveautés de cette rentrée, on compte un atelier avec une animatrice
d’origine ibérique. Une bonne occasion de pratiquer l’espagnol de façon ludique.
Les ateliers hors des murs de la ludothèque vont par ailleurs se poursuivre, notamment
au sein de la crèche multi-accueil du quartier et des écoles.

La ludothèque sort ainsi le grand jeu pour tous.
d.P.

D.P. - Article StrasMag du 09/2016