Article du 23 novembre :

Pour la quatorzième année, le centre culturel et social Rotterdam organise une exposition/vente intitulée « Avis aux artistes 2016 ». Une cinquantaine d’artistes exposeront des œuvres originales et personnelles d’une grande diversité. Ce sera l’occasion pour le public de découvrir, ou d’acquérir, des objets insolites, originaux, de chaque créateur, tout en ayant un contact privilégié allant de la sensibilisation à leur pratique jusqu’à l’explication de leur démarche ou des différentes techniques utilisées.

Le week-end sera ponctué par un vernissage, à midi, le samedi 26 novembre. Des œuvres offertes par les artistes seront distribuées au hasard d’une tombola.

 

Article du 27 novembre :

Les artistes locaux s’exposent

Ce week-end, l’art s’empare du pavillon Joséphine. Pour la quatorzième année consécutive, le centre culturel et social Rotterdam propose une exposition-vente mettant à l’honneur les artistes de son quartier.

Voici une dizaine d’années déjà que le pavillon Joséphine est mis à la disposition du Centre Culturel et Social Rotterdam par la ville de Strasbourg. Le bâtiment, rénové il y a deux ans, offre un cadre de rêve pour chacun des exposants du rendez-vous qu’organise la structure depuis plus longtemps encore.

« La plus belle salle de Strasbourg »

Pauline Rzogalla présente cette année, pour la toute première fois, son travail dans ce lieu qu’elle considère comme « la plus belle salle de Strasbourg ». La couture est une passion récente qu’elle a découverte grâce à sa belle-soeur. De fil en aiguille, elle a commencé à coudre des coussins, des pochettes et des gigoteuses pour bébé. « Comme c’est la première fois que j’expose, j’ai hâte de voir si mes créations plaisent ». Passion familiale oblige, elle expose même des bijoux en pâte Fimo® fabriqués par sa nièce.

Comme elle, une cinquantaine d’exposants dévoilent ici leurs objets fait main. Peintures, céramiques, luminaires, vêtements ou même pâtisseries et gâteaux… La variété des créations illustre la diversité des artistes de la Robertsau. Et nourrit un événement qui tombe pile pour occuper le quidam le temps d’une balade ou pour inspirer les prévoyants déjà en train de faire leurs achats de Noël. Alors avis aux amateurs !