DNA 8 janvier 2012 - Pour éviter que les sapins ne se retrouvent sur les trottoirs

Une nouvele petite reine du quartier. Photo DNA — Michel Frison

 

Le centre Rotterdam a organisé hier, avec succès, sa première collecte de sapins.

« Et la personne qui trouve la fève joue le jeu et ne l’avale pas ! », déclarait hier matin Valentin Berger, directeur du centre social et culturel Rotterdam en jouant, à la perfection, le rôle d’animateur. Il a fait un pied de nez au vent et à la pluie pour offrir un îlot de bonne humeur sur la placette entre les rues de l’Yser et de Rotterdam.

Deux bennes disponibles

Le centre Rotterdam, en partenariat avec la mairie de quartier, avait lancé pour la première fois cette opération de récupération des sapins en invitant les habitants à les déposer dans deux bennes et à partager galettes et jus de pomme chaud sous un abri.

« L’idée première évidemment est d’éviter que les sapins ne se retrouvent sur les trottoirs », rappelait Faïma Boudjelida, directrice adjointe du centre Rotterdam. Autre objectif : donner une seconde vie au roi déchu des forêts en l’acheminant ensuite vers un centre de compostage, le compost réintégrant ainsi le cycle de la nature.

Olivier Bitz, adjoint du quartier, est venu aussi apporter son sapin. Et de constater avec satisfaction la mise en place de cette opération : « La Ville ne peut pas tout faire. Il y a dans ce quartier une véritable émulation et un climat favorable aux initiatives. C’est appréciable. »

Sur une grande feuille blanche

Outre la dégustation du jus et des galettes, offerts et préparés par deux commerçants de la placette, les habitants du quartier ont pu se réchauffer les mains autour d’un brasero et inscrire quelques mots sur une grande feuille blanche, avec l’invitation : « Pour cette nouvelle année, que peut-on vous souhaiter ? À vous… ».

Les premiers vœux étaient : « de la joie », « santé », « de l’amitié » et « la fin des cumuls des mandats. »

 

Dernières Nouvelles D'Alsace, Dimanche 8 Janvier 2012

DNA 4 décembre 2011 - Faire émerger des talents

>

Parmi les idées de cadeaux, des chapeaux originaux. Photo DNA – Cédric Joubert

 

Le centre culturel et social organise ce week-end son exposition « Avis aux artistes ». Une 10éme édition pour témoigner de talents variés.

Aujourd’hui, il pleut et il vente, si l’ambiance est au gris, il faut y échapper en allant au pavillon Joséphine à l’Orangerie. Là les couleurs éclatent sur les tableaux et, loin des bousculades de la ville, les achats de Noël seront aussi possibles avec des objets variés : chapeaux rigolos, sacs originaux, pierres sculptées, bijoux fantaisie…

Pour la 10 e édition de son exposition « Avis aux artistes », le centre culturel et social Rotterdam du quartier du Conseil-des-Quinze a rassemblé ainsi une cinquantaine d’artistes du secteur, mais aussi d’ailleurs.

« À la première édition, j’ai réuni une dizaine de personnes au home protestant. Puis la manifestation a pris de l’ampleur et depuis cinq ans, grâce à la gratuité de la salle par la Ville de Strasbourg, on est au pavillon Joséphine », explique Faïma Boudjelida, directrice adjointe de ce centre Rotterdam.

Seconde vie pour les sapins

Son idée de départ avait été de mettre en valeur les créations d’un groupe de dames, « des petites mains », pour « faire émerger les talents du quartier et l’envie de montrer des savoir-faire et compétences. »

Mission réussie, avec un noyau dur d’exposants, enrichi chaque année par des nouveaux artistes. Le public trouvera une tombola de qualité avec des œuvres offertes par les exposants.

Ce centre Rotterdam propose, tout au long de l’année, des activités comme un club de randonnée et d’informatique aux adultes, et de nombreux rendez-vous aux enfants de l’École européenne, avec notamment un centre de loisirs, du périscolaire et de l’extrascolaire en faisant venir des intervenants pour le judo, les échecs et la musique à l’école : « Les parents n’ont pas besoin de venir chercher leurs enfants, ils ont des activités sur place. »

Parmi les nouveaux projets du centre : une collecte des sapins, le 7 janvier de 10 h à 14 h, au coin des rues Rotterdam et d’Yser, pour que les stars de Noël aient une seconde vie en compost. Autre rendez-vous programmé au printemps : une bourse de jouets et de vêtements d’enfants.

Au pavillon Joséphine, pour que les parents puissent profiter de la visite de l’exposition, Magalie Ors, plasticienne, propose un atelier gratuit pour les enfants. La réalisation d’une fresque est au programme.

Aujourd’hui de 10 h à 17 h au pavillon Joséphine, entrée libre. Buvette.

 

Dernières Nouvelles D'Alsace, Dimanche 4 Décembre 2011

DNA 10 juillet 2011 - Le plaisir est dans le pré

Baby-foot, bricolage et mikado pour tous . (Photo DNA – Laurent Réa)

 

Dernièrement, les associations du quartier Rotterdam unies, autour du Centre Socio-Culturel dirigé par Valentin Berger, offrent aux habitants une farandole d’activités.

Les familles qui vont partir ou ne partent pas auront 11 jours bucoliques en bas de chez eux. lls sont nombreux autour de jeux qui attirent les enfants : bouliers, mini baby-foot, etc.

Césaire s’interrompt : « c’est sympa, d’habitude on s’ennuie ! » Aïcha, une maman, est de son avis : « belle idée, on peut s’asseoir, bavarder ». Alexandre est descendu attiré par le bruit. Il joue à une sorte de billard avec son fils Victor. « Peu importe ce que c’est, du moment qu’on s’amuse ! Ah, ça dure 11 jours ? Je vais chercher le programme ! »

Les enfants investissent leur lieu de vie par des œuvres collectives

L’atelier marionnettes à deux doigts a un succès fou. On s’amuse avec presque rien : sur un petit rectangle de tissu, tu couds deux boutons pour les yeux, en dessous, tu colles une mince ligne pour la bouche, tu plies en deux, tu colles à gauche et à droite, tu glisses deux doigts par le bas et voilà ! On peut se raconter plein d’histoires !

Emmanuel Suzan, artiste peintre, a beaucoup œuvré, pour que les enfants investissent leur lieu de vie par des œuvres collectives valorisantes : il est sous le passage qui mène à l’école :  » C’est triste ! Quand j’étais petit, j’avais peur d’y passer ! » Il va créer avec les enfants une fresque qui l’illuminera. « Ils seront fiers de leur travail et passeront avec joie ! »

L’élu Olivier Bitz a l’œil à tout : il a beaucoup fait pour ces journées. A côté du stand merguez, le Jazz swing trio de Philippe, Ken et Pierre, invite à la danse.

 

Dernières Nouvelles D'Alsace, Dimanche 10 Juillet 2011