DNA le 20.06.2016 : Speedcubing; une première

 

Concentration maximum pour cette journée de speedcubing, la première à Strasbourg (photo Centre Rotterdam)

Le speedcubing est une discipline qui consiste à résoudre le plus vite possible un Rubik’s cube (c’est une marque mais il y a de nombreux modèles, de tailles et marques différentes, donc on parlera plutôt de cubes). On peut jouer avec deux mains, avec une main et même à l’aveugle, c’est impressionnant à observer. Les cubes connaissent un regain d’intérêt, c’est notable à l’heure des tablettes et des écrans, souligne Arthur Lokomet, qui y voit une vertu : ça permet de travailler la logique. C’est à ce Strasbourgeois originaire de Lettonie qu’on doit cette première compétition du genre. Il a passé un an en Afrique du Sud et ses enfants s’y sont pris de passion pour ce jeu. Le centre culturel et social Rotterdam, soutenu par la mairie du quartier de l’Orangerie, a porté cette journée dont les classements comptent à échelle internationale. La World Cube Association avait envoyé un délégué qui a homologué les résultats. Dès 8h du matin et toute la journée, 70 inscrits, âgés de 9 à 46 ans, se sont mesurés dans la salle du Bon-Pasteur, en public. Il y a même eu un Chinois mais aussi des compétiteurs venus de Suisse, d’Allemagne, de Belgique et de France, dont ce champion, Valentin Hoffmann. Il est kinésithérapeute, ça aide pour la dextérité. Petit plus, les épreuves strasbourgeoises étaient connectées à celles qui se tenaient au même moment à Johannesburg, en Afrique du Sud. Une base de données des résultats, alimentée en direct, permet de se mesurer au monde entier ! Prochaine rencontre, à Belfort le 9 juillet.

M. A.-S