Cette année a eu lieu la 7e édition de collecte des sapins de Noël. Initié par l’association Pour Neudorf, le ramassage s’est étendu à d’autres quartiers de la ville et la municipalité a mis des containeurs à la disposition des associations.

DNA du 14.01.2018 : Les bonnes habitudes perdurent

Écrit par Centre Rotterdam

Le centre culturel et social Rotterdam a été le premier à démarrer le ramassage des sapins de Noël dans le quartier des Quinze regroupant les villas et les immeubles collectifs de la cité Rotterdam.

En fin de matinée, les organisateurs étaient fiers du succès de leur opération, car Saima et ses collègues bénévoles du centre ont pu enregistrer 325 sapins apportés - contre 260 l’an dernier : le record a été battu grâce aux bonnes habitudes prises par les habitants et les clients du marché de la Marne.

Grâce au précieux concours de Mme Klein-Thomas, la gérante du Marché U, ils ont pu boire du jus de fruit chaud et manger un bout de galette des rois.

La présidente Claudine Bastian, son prédécesseur Stéphane Boof et les autres responsables de l’association Stra.ce « Strasbourg résidents et amis du centre » ont déjà trouvé quelques sapins déposés par des gens bien intentionnés sur la place Broglie avant l’heure. Tout au long de l’après-midi, ces éclaireurs ont été suivis par des centaines de livreurs. Parmi eux, des habitués qui effectuent leur « bonne action » depuis le début, et aussi de nombreux jeunes qui, comme Crystal et Damien ou Marie et Antoine, ont appris par Internet les différents lieux de dépose en ville. Les parents sont venus avec leurs enfants pour les initier à cette action de citoyenneté pour préserver l’environnement. Et ils ont eu droit à une boisson chaude et un morceau de gâteau.

Pour soutenir une action humanitaire en Roumanie

Pour leur part, les Scouts du groupe Jean-Bosco de Neudorf ne se sont pas ménagés en sautant à pieds joints sur les sapins pour en mettre un maximum dans les bennes fournies par les services techniques de la Ville avant l’acheminement à la station de compostage.

La solidarité était présente lors de cette opération, car, à la place Broglie, les livreurs de 853 sapins (record) ont pu faire un don à l’association La passerelle d’azur qui participe à l’insertion de personnes accueillies par la protection de l’enfance.

Sur la place du Marché à Neudorf où ont été apportés plus de 1 000 sapins secs, le jeune président Edouard Schwab et ses amis de l’association Pour Neudorf ont pu soutenir les Scouts de Jean-Bosco pour une opération humanitaire en Roumanie.

DNA du 23 et du 27.11.2016 - Avis Aux Artistes

Écrit par Centre Rotterdam

Article du 23 novembre :

Pour la quatorzième année, le centre culturel et social Rotterdam organise une exposition/vente intitulée « Avis aux artistes 2016 ». Une cinquantaine d’artistes exposeront des œuvres originales et personnelles d’une grande diversité. Ce sera l’occasion pour le public de découvrir, ou d’acquérir, des objets insolites, originaux, de chaque créateur, tout en ayant un contact privilégié allant de la sensibilisation à leur pratique jusqu’à l’explication de leur démarche ou des différentes techniques utilisées.

Le week-end sera ponctué par un vernissage, à midi, le samedi 26 novembre. Des œuvres offertes par les artistes seront distribuées au hasard d’une tombola.

 

Article du 27 novembre :

Les artistes locaux s’exposent

Ce week-end, l’art s’empare du pavillon Joséphine. Pour la quatorzième année consécutive, le centre culturel et social Rotterdam propose une exposition-vente mettant à l’honneur les artistes de son quartier.

Voici une dizaine d’années déjà que le pavillon Joséphine est mis à la disposition du Centre Culturel et Social Rotterdam par la ville de Strasbourg. Le bâtiment, rénové il y a deux ans, offre un cadre de rêve pour chacun des exposants du rendez-vous qu’organise la structure depuis plus longtemps encore.

« La plus belle salle de Strasbourg »

Pauline Rzogalla présente cette année, pour la toute première fois, son travail dans ce lieu qu’elle considère comme « la plus belle salle de Strasbourg ». La couture est une passion récente qu’elle a découverte grâce à sa belle-soeur. De fil en aiguille, elle a commencé à coudre des coussins, des pochettes et des gigoteuses pour bébé. « Comme c’est la première fois que j’expose, j’ai hâte de voir si mes créations plaisent ». Passion familiale oblige, elle expose même des bijoux en pâte Fimo® fabriqués par sa nièce.

Comme elle, une cinquantaine d’exposants dévoilent ici leurs objets fait main. Peintures, céramiques, luminaires, vêtements ou même pâtisseries et gâteaux… La variété des créations illustre la diversité des artistes de la Robertsau. Et nourrit un événement qui tombe pile pour occuper le quidam le temps d’une balade ou pour inspirer les prévoyants déjà en train de faire leurs achats de Noël. Alors avis aux amateurs !

DNA le 20.06.2016 : Speedcubing; une première

Écrit par Centre Rotterdam

 

Concentration maximum pour cette journée de speedcubing, la première à Strasbourg (photo Centre Rotterdam)

Le speedcubing est une discipline qui consiste à résoudre le plus vite possible un Rubik’s cube (c’est une marque mais il y a de nombreux modèles, de tailles et marques différentes, donc on parlera plutôt de cubes). On peut jouer avec deux mains, avec une main et même à l’aveugle, c’est impressionnant à observer. Les cubes connaissent un regain d’intérêt, c’est notable à l’heure des tablettes et des écrans, souligne Arthur Lokomet, qui y voit une vertu : ça permet de travailler la logique. C’est à ce Strasbourgeois originaire de Lettonie qu’on doit cette première compétition du genre. Il a passé un an en Afrique du Sud et ses enfants s’y sont pris de passion pour ce jeu. Le centre culturel et social Rotterdam, soutenu par la mairie du quartier de l’Orangerie, a porté cette journée dont les classements comptent à échelle internationale. La World Cube Association avait envoyé un délégué qui a homologué les résultats. Dès 8h du matin et toute la journée, 70 inscrits, âgés de 9 à 46 ans, se sont mesurés dans la salle du Bon-Pasteur, en public. Il y a même eu un Chinois mais aussi des compétiteurs venus de Suisse, d’Allemagne, de Belgique et de France, dont ce champion, Valentin Hoffmann. Il est kinésithérapeute, ça aide pour la dextérité. Petit plus, les épreuves strasbourgeoises étaient connectées à celles qui se tenaient au même moment à Johannesburg, en Afrique du Sud. Une base de données des résultats, alimentée en direct, permet de se mesurer au monde entier ! Prochaine rencontre, à Belfort le 9 juillet.

M. A.-S